Les plantes à bouturer en novembre : découvrez les secrets d’un jardin verdoyant toute l’année !

By Jacqueline

Les boutures de novembre au jardin

L’automne est la saison idéale pour pratiquer des boutures sur certaines plantes de votre jardin. En novembre, lorsque les températures commencent à baisser et que les journées raccourcissent, c’est le moment parfait pour prélever des boutures sur vos plantes préférées. Cela vous permettra d’avoir de nouvelles pousses prêtes à être plantées au printemps suivant.

C’est une méthode simple et économique qui permet de multiplier rapidement vos plantes favorites. En novembre, certaines plantes sont en dormance, ce qui facilite leur prélèvement et leur reprise.

De plus, le mois de novembre offre un avantage supplémentaire pour les boutures : l’humidité ambiante. Elle favorise l’enracinement des tiges coupées sans qu’il soit nécessaire d’intervenir régulièrement pour arroser.

Ainsi, même si vous n’avez pas la main verte, vous pouvez réussir vos boutures de novembre.

Sachez que faire ses propres boutures est non seulement gratifiant mais aussi écologique. Vous réduisez ainsi votre consommation d’eau et évitez l’utilisation excessive d’engrais chimiques souvent utilisés dans la production commerciale de plants.

Sélectionner les meilleures plantes de votre jardin pour les bouturer

Pour réussir vos boutures en novembre, il faut avant tout bien choisir ses plantes. Certaines espèces sont plus faciles à multiplier par cette technique que d’autres. Parmi elles se trouvent notamment :

  • le romarin,
  • le buis
  • ou encore l’olivier.
Lire un autre sujet :  Découvrez les incontournables outils de Parkside qui vous laisseront sans voix !

Ces plantes sont résistantes et s’adaptent bien à la méthode de bouturage.

D’autres plantes comme le houx, le camélia ou encore l’hortensia sont également propices au bouturage en novembre. Ces arbustes ont une croissance plus lente, mais leur prélèvement à cette période de l’année favorise leur reprise au printemps suivant.

Il est aussi possible de prélever des boutures sur certaines fleurs vivaces telles que les pivoines, les asters ou les rudbeckias.

Leurs tiges robustes et leurs racines vigoureuses permettent une reprise rapide et un développement optimal.

Enfin, n’hésitez pas à tester le bouturage sur vos arbres fruitiers :

  • pommiers,
  • poiriers
  • ou cerisiers

Les techniques de prélèvement des plantes dans votre jardin

Pour prélever une bouture dans votre jardin, commencez par choisir une plante en bonne santé. Préférez les tiges non fleuries pour éviter que la plante ne dépense son énergie dans la floraison plutôt que dans la formation des racines.

Utilisez un sécateur propre pour couper une portion de tige d’environ 15 centimètres. Veillez à ce qu’elle comporte au moins deux feuilles et deux bourgeons.

Pour favoriser l’enracinement, trempez ensuite le bas de votre bouture dans de l’hormone d’enracinement avant plantation.

Placez vos boutures dans un terreau léger et aéré qui facilite le développement des nouvelles racines. Il est conseillé d’utiliser des pots individuels pour chaque bouture afin de minimiser les risques de propagation des maladies.

Mes conseils pour réussir facilement vos boutures de novembre

Pour que vos boutures réussissent, il est important de respecter certaines règles. Tout d’abord, évitez d’exposer directement vos jeunes plants au soleil ou à des températures trop froides. Préférez un endroit lumineux mais sans soleil direct et abrité du gel.

Lire un autre sujet :  Découvrez le secret des cendres de bois au jardin : comment les utiliser pour des plantes luxuriantes et un sol sain!

Arrosez régulièrement mais modérément : le terreau doit rester humide mais pas détrempé. Un excès d’eau pourrait en effet faire pourrir la bouture avant qu’elle n’ait eu le temps de développer ses racines.

La patience est également une vertu en matière de bouturage.

Il faut généralement attendre plusieurs semaines voire quelques mois avant que les premières racines apparaissent. Ne vous découragez pas si rien ne se passe dans l’immédiat !

Enfin, veillez à contrôler régulièrement l’état sanitaire de vos boutures. Enlevez immédiatement celles qui présentent des signes de maladie ou qui commencent à pourrir afin qu’elles ne contaminent pas les autres.

L’entretien et le suivi post-prélèvement de vos boutures

Après avoir prélevé vos boutures, il est essentiel d’en prendre soin jusqu’à leur reprise complète. Continuez à arroser régulièrement et veillez à ce que la température ambiante reste stable.

Au printemps suivant, lorsque les nouvelles pousses apparaîtront, vous pouvez commencer à diminuer progressivement l’arrosage pour habituer la plante à des conditions plus sèches.

N’hésitez pas à apporter un engrais organique pour favoriser le développement de votre bouture. Veillez cependant à ne pas en abuser : une trop grande quantité d’engrais pourrait brûler les jeunes racines et compromettre la survie de la plante.

Enfin, surveillez régulièrement l’état de vos boutures et n’hésitez pas à demander conseil à un professionnel si vous rencontrez des difficultés. De nombreux sites internet et forums spécialisés peuvent également vous aider dans cette démarche.

Laisser un commentaire