Les activités de jardinage en février : tout ce qu’il faut savoir

Découvrez les secrets pour un jardin spectaculaire en février : ce que vous devez absolument couper !

By Jacqueline




Les activités de jardinage en février : tout ce qu’il faut savoir

La taille des plantes

Le mois de février signale le début d’une phase plus active, avec des tâches importantes telles que le semis et la taille prenant une place prépondérante. Durant cette période, il est essentiel de connaître les plantes qui nécessitent une taille pour encourager une croissance saine et robuste.

La vigne

En février, il est primordial de commencer la taille des plantes par la vigne, une majesté parmi elles. Les vignes, comme vous le savez probablement, ont une particularité : elles pleurent, libérant de la sève lorsqu’elles sont coupées. Cependant, il est crucial de prendre en compte la température lors de la taille, car les coupes effectuées par temps chaud peuvent entraîner une perte de sève plus importante, affaiblissant ainsi la vigne.

Haies de plantes persistantes et conifères

De nombreuses variétés de plantes à feuilles persistantes, couramment employées pour la création de haies, nécessitent une taille attentive au cours du mois de février. Parmi ces plantes, on retrouve l’abelia, le buis, le troène, les viornes et le houx.

Techniques de taille dans le jardin d’ornement

Dans le jardin d’agrément, les glycines requièrent une taille en février, à l’abri des périodes de gel, afin de favoriser leur floraison éclatante, qui offre des grappes véritablement splendides.

Les arbustes à baies

En février, il est recommandé de procéder à la taille des framboisiers, des myrtilliers, des cassissiers et des groseilliers, en prenant soin de s’assurer qu’il n’y ait pas de gel.

Diversité d’arbres fruitiers

En ce mois de février, la pratique recommandée consiste à tailler certains arbres fruitiers du verger, notamment les pommiers, les poiriers, les mûriers, les néfliers, arbres à kiwis et figuiers. Néanmoins, des divergences d’opinions existent quant à la nécessité d’élaguer les arbres fruitiers à noyaux tels que les abricotiers, les cerisiers, pêchers et pruniers.


Laisser un commentaire