Taille des pommiers : comment procéder pour une meilleure récolte ?

Découvrez les secrets incontournables pour tailler vos pommiers en hiver et optimiser votre récolte future !

By Jacqueline




Taille des pommiers : comment procéder pour une meilleure récolte ?

Contrairement aux pêchers et aux nectariniers, les pommiers produisent des fruits sur leurs branches à long terme, ce qui demande nettement moins de travail. Voici quelques conseils pour optimiser la taille de vos pommiers et améliorer votre production.

Pourquoi procéder à la taille des pommiers ?

Tailler les pommiers les aide à produire une plus grande quantité de fruits en sectionnant les vieilles branches.


À lire
Tailler ses rosiers en décembre ? Les meilleures méthodes pour un jardin fleurissant !

Cela permet en parallèle de stimuler les nouvelles pousses et d’alléger l’arbre en obtenant une meilleure circulation de l’air et en faisant profiter les fruits de plus de lumière.

En ce qui concerne la période idéale, elle s’étend de décembre à février, lorsque l’arbre est toujours en phase de dormance.

Ce choix vous permet d’éviter les désagréments des gelées qui peuvent affecter votre programme.

Les journées humides sont aussi déconseillées afin de limiter le risque d’infection et la prolifération des bactéries.


À lire
Attention jardiniers ! Ces arbres à ne surtout pas tailler en décembre !

Getty Images Signature

Quels sont les prérequis pour la taille d’un pommier ?

Dans le but d’obtenir une taille efficace, il convient d’utiliser des outils affutés comme :

  • Un sécateur : il doit tenir confortablement dans votre main pour vous débarrasser des branches faciles et à proximité.
  • Une scie : pour éliminer les branches plus épaisses.
  • Un ébrancheur : pour les branches relativement hautes.
Изображения пользователя Vitaliy

Comment tailler les pommiers ?

Si vous disposez d’un jeune pommier (de moins de cinq ans), il est important de veiller à effectuer une bonne taille pour obtenir une meilleure allure. Voici donc les étapes à suivre :

  • Retirez les branches basses, voire trop près du sol.
  • Choisissez une branche centrale en guise de tronc principal et supprimez les branches concurrentes.
  • Gardez 3 ou 4 branches autour du tronc en veillant à ce qu’elles ne se croisent pas.
  • Raccourcissez chaque branche principale de moitié pour une meilleure ramification.

Si, au contraire, vous possédez un pommier adulte, retirez simplement les branches mal en point et celles qui poussent vers l’intérieur. La taille en elle-même ne consiste qu’à retirer 10 à 20 % de la ramure.

Pour ce qui est des rameaux, taillez-les à 2-3 bourgeons pour encourager la formation de nouveaux fruits.


À lire
Hortensias en hiver : les erreurs de taille à éviter pour un printemps coloré !

Raccourcir les branches principales peut également aider lors de la formation de nouvelles pousses.

Effectuez des coupes nettes et précises pour éviter les déchirures de l’écorce, car cela peut être synonyme de maladies.

Travaillez lentement et prenez du recul pour avoir une meilleure vue d’ensemble du résultat.

Pour choisir la branche à supprimer, rappelez-vous que les horizontales portent plus de fruits que les verticales.


À lire
Tailler ses arbres fruitiers en hiver ? Les étapes cruciales pour une future récolte abondante !

Ne soyez pas inquiet à l’idée de tailler votre pommier. En suivant ces étapes les unes après les autres, vous verrez tout de suite la différence.


Laisser un commentaire