Bouturer ses plantes en hiver : les essentiels à connaître

Découvrez le secret pour un jardin éblouissant au printemps : le bouturage hivernal de ces plantes à ne pas manquer ! 🌷🌿🌼

By Jacqueline




Bouturer ses plantes en hiver : les essentiels à connaître

Les avantages du bouturage en hiver

L’hiver est synonyme de reprise de vos plantes, car de nombreuses conditions favorables sont réunies, notamment la réduction des contraintes liées à l’entretien, comme l’arrosage. Les conditions météo limitent les dessèchements des racines qui peuvent ainsi se développer en douceur. Pour un jardinier, il y a peu de choses à faire dans le jardin en hiver. Cela lui laisse ainsi assez de temps pour s’occuper des boutures. Ainsi, le bouturage permet de gagner du temps en évitant le semis, particulièrement pour les plantes qui ont une croissance lente. D’ailleurs, certaines espèces nécessitent le bouturage, car elles ne produisent pas de graines.

Les plantes à bouturer en hiver

  • Chèvrefeuille : Choisissez un rameau de 20 cm juste au-dessus d’un œil et coupez-le en biseau. Ensuite, retirez les feuilles et préparez un terreau spécial bouturage où vous aposez votre bouture.
  • Laurier rose : Sélectionnez une pousse latérale et coupez-la comme pour le chèvrefeuille. Retirez ensuite les feuilles en bas de la tige et celles qui restent à moitié, comme pour l’hortensia.
  • Pothos : Choisissez une tige vigoureuse et de la couper à 10 cm d’un nœud. Gardez quelques feuilles en haut et faites tremper la base dans une hormone de bouturage, puis plantez la tige dans un pot préalablement rempli de terreau.
  • Hortensia : Pour une multiplication d’hortensia en janvier, il faut couper une tige de bois sec et sans feuille que vous étêtez par la suite. Plantez-la dans un pot rempli d’un mélange à parts égales de terre de bruyère et de sable.
  • Piléa : Prenez des pointes en développement, puis remplissez un pot de terreau humide pour y enfoncer deux ou trois boutures. Mettez votre bouture dans un sac plastique pour lui garantir l’humidité nécessaire à son enracinement.

Partagez, c’est bon pour le moral !


Laisser un commentaire