Découvrez le secret pour un composteur qui démarre en beauté ! Les ingrédients indispensables pour une transformation écologique explosive !

By Jacqueline

Les bases pour démarrer un compost : les matières brunes et vertes

Pour constituer un compost équilibré et favoriser la dégradation des matières organiques, il faut mélanger deux types de déchets :

  • Les matières dites “brunes”, qui sont riches en carbone. Elles comprennent notamment les feuilles mortes, les branches broyées et les cartons non traités.
  • Les matières dites “vertes”, qui sont riches en azote. On y retrouve principalement les déchets de cuisine (épluchures, fruits et légumes abîmés), les tontes de gazon et les tailles de haies.

Le choix du matériel de base et l’importance d’une bonne aération

Pour faciliter le travail des micro-organismes responsables de la décomposition des déchets, il est préférable de commencer votre compost avec une couche de matériaux bruns.

Les branches broyées, les copeaux de bois ou la paille sont parfaits pour cela car elles assurent également une bonne circulation de l’air dans le composteur, ce qui est primordial pour éviter les mauvaises odeurs et obtenir un compost homogène.

L’emplacement du composteur : un facteur à ne pas négliger

Outre le choix des éléments à placer au fond du composteur, il est essentiel de bien choisir son emplacement dans le jardin. Pour cela, voici quelques conseils :

  • Préférez un endroit ombragé, car une exposition directe au soleil peut assécher rapidement le compost et nuire à son bon développement
  • Pensez à le protéger du vent en installant par exemple votre composteur près d’une haie ou d’un mur, car un vent trop fort peut également dessécher le tas de compost et rendre le processus de décomposition plus lent
  • Choisissez une surface plane et stable pour soutenir le composteur et permettre un accès facile pour le retournement et l’extraction du compost fini
  • Évitez de placer votre composteur trop près de la maison ou des fenêtres, pour minimiser le risque d’infiltration d’odeurs désagréables
Lire un autre sujet :  Phénomène des Tiny House : tout ce que vous devez savoir en une déclaration qui captive l'attention !

Faire attention aux quantités et au rapport carbonne/azote

Une fois que vous avez placé correctement votre composteur et constitué la couche de matériaux bruns, il est important de veiller à équilibrer les apports en déchets verts et bruns.

Vous pouvez d’ailleurs alterner les couches de matières vertes et brunes pour favoriser leur décomposition.

Le rapport carbonne/azote (C/N) doit être optimal pour garantir un bon fonctionnement du compostage. On conseille en général un rapport C/N compris entre 25 et 30.

Maintenir le taux d’humidité adéquat dans votre composteur

Au moment du démarrage de votre composteur, il faut également veiller à contrôler le niveau d’humidité des matières présentes.

Le tas de compost doit avoir une humidité d’environ 60 %, soit une consistance similaire à celle d’une éponge essorée.

Si vous constatez que votre composteur est trop sec, n’hésitez pas à ajouter des déchets verts humides ou à arroser légèrement les éléments avec de l’eau non chlorée.

À l’inverse, si le compost est trop humide, vous pouvez augmenter les apports en matières ne sèches pour rectifier la situation.

Ce qu’il faut éviter de mettre au fond de votre composteur

Enfin, il convient également de connaître les éléments qui sont à proscrire dans votre composteur :

  • Les déchets animaux comme la viande, le poisson, les os, les produits laitiers et les matières grasses, qui attirent les rongeurs et dégagent de mauvaises odeurs durant leur décomposition
  • Les plantes malades ou infestées par des parasites, afin de ne pas propager ces affections au sein de votre jardin
  • Les végétaux traités chimiquement, car les pesticides et autres substances chimiques peuvent nuire à la biodiversité du compost et rendre le produit final inadapté pour l’usage sur vos cultures
  • Les magazines et papiers glacés, qui contiennent souvent des encres et vernis indésirables dans un compost
Lire un autre sujet :  Attention : vos citrouilles sont un nid à rats et souris ! Soyez choqués par cette révélation surprenante qui va vous terrifier !

Avec ces conseils et en prenant soin de démarrer correctement votre compost, vous aurez toutes les clés en main pour obtenir un fertilisant naturel de qualité, permettant d’enrichir votre sol et ainsi favoriser la croissance de vos plantes.

Laisser un commentaire