Découvrez comment sauver votre jasmin du gel grâce à ces astuces ultimes d’hivernage !

By Jacqueline




Le jasmin : une plante grimpante résistante au froid

Le jasmin : une plante grimpante résistante au froid

Le jasmin craint-il tant le froid ? Cette plante grimpante qui embellit nos treillis et nos murs peut-elle résister aux aléas climatiques ? Faisons le point sur les méthodes et les conseils pour profiter au mieux de la beauté de cette fleur tout au long de l’année.

Le jasmin contre le froid !

Concernant cette plante grimpante, tout est une question de bonnes mesures et de bonne variété. En effet, le Jasminum nudiflorum et Trachelospermum jasminoides sont toutes deux des espèces résistantes au froid.


À lire
Des rosiers en novembre ? Les gestes cruciaux pour un entretien réussi avant l’hiver !

Bien entendu, il en existe d’autres moyennement rustiques, qui elles, ne supportent pas les fortes gelées. Si la température descend en dessous des -10 °C, les parties supérieures de la plante peuvent souffrir et noircir.

Comment hiverner le jasmin ?

Cette plante prospère dans les climats doux et secs, mais cela n’empêche pas d’être à court d’options en hiver. Dans les régions froides, il est préférable de la placer près d’un mur exposé au sud.

Les premières années après les semis, protégez votre jasmin avec une protection hivernale, et durant les grandes gelées, n’hésitez pas à pailler le sol afin de protéger son système racinaire. D’un autre côté, veillez à ce que le sol soit bien drainé. Après les périodes de gel, retirez les voiles et réduisez seulement la fréquence d’arrosage.

Lire un autre sujet :  Quand planter de la lavande : guide complet pour une floraison parfaite

Quand mettre les pots à l’intérieur ?

La période idéale pour faire rentrer le jasmin est avant les fortes gelées d’octobre et de novembre. Au nord, il peut être cultivé dans une terrasse ou dans une serre à l’abri du froid.


À lire
Le pyrèthre de Dalmatie : votre arme secrète contre les punaises de lit envahissantes ?

Dans le cas d’une culture en pot, n’oubliez pas de rentrer ce dernier une fois que les températures nocturnes avoisinent les 2 °C. Conservez votre plante dans un coin suffisamment éclairé et non chauffé.

Une fois que la plante a perdu ses feuilles, elle profite des pluies saisonnières pour passer l’hiver. De votre côté, utilisez un mélange et assurez un bon drainage afin de permettre à l’eau de s’évaporer plus facilement.

De l’eau pour votre jasmin

Lors des deux premières années après la plantation, il est important d’assurer à la plante une bonne quantité d’eau en plus de celles des pluies. Pour les plantes en pot, il est conseillé de les arroser toutes les deux semaines en hiver.

Une fois que le système racinaire de la plante est établi, cette dernière n’a besoin que d’eau de pluie et d’un arrosage dans le cas d’éventuelle sècheresse prolongée.


À lire
Ces plantes grimpantes résistantes au gel qui égayeront vos balcons cet hiver !

Côté engrais, utilisez des produits azotés, phosphorés ou potassiques pour obtenir de belles fleurs vives. Il n’est pas nécessaire de le faire durant l’été, car une fois que la plante est riche en nutriments, il suffit de constater les fleurs qui se développeront avec le temps.

Lire un autre sujet :  Les fausses plantes : une alternative pratique et esthétique pour un intérieur verdoyant sans contraintes

Laisser un commentaire