Découvrez comment obtenir des résultats incroyables avec ces conseils de jardinage incontournables !

By Jacqueline




Comment planter et prendre soin des violettes

Les secrets de la violette : comment la planter, en prendre soin et la multiplier

Comment se plante la violette ?

Cette plante est relativement facile à planter dans les rocailles ou les bordures.

En lui fournissant un sol calcaire et bien drainé, elle peut supporter des températures pouvant aller jusqu’à -15 °C.

En ce qui concerne la plantation en pleine terre, les meilleures périodes sont à partir de juin jusqu’en septembre.

Afin que la plante se développe dans les meilleures conditions, il faut lui assurer une distance de 15 centimètres entre les plantes.

Il faut bien évidemment préparer au préalable le sol en le bêchant et en l’amendant. Du fertilisant de qualité comme du fumier peut contribuer dans une importante floraison.

Si vous avez acquis une violette en pot, vous pouvez la planter tout au long de l’automne ou au début du printemps selon les conditions météo.

Il suffit de plonger vos plants en godet dans un seau d’eau pendant une dizaine de minutes et de les laisser s’égoutter avant de les mettre en pot.

Si vous avez des plants issus d’un semis en pleine terre, il suffit de prendre un transplantoir et de retirer une motte sans abimer les racines. Assurez-vous d’arroser quotidiennement la plante et de la nourrir en amendements.

Lire un autre sujet :  Les bienfaits méconnus de la plante de gingembre pour la santé : découvrez ses propriétés curatives et ses utilisations !

Quelles sont les maladies qui menacent la violette ?

Bien que la plante soit rustique, elle est tout de même exposée aux maladies et aux nuisibles. Voici les plus courants :

  • La pourriture grise : elle est favorisée par un environnement humide. Afin de vous en débarrasser, il suffit de réduire les arrosages et de sectionner les parties touchées.
  • Les limaces : elles apprécient énormément les violettes, mais un peu de cendre ou des pièges à bière peuvent les tenir à l’écart.
  • L’oïdium : contrairement à la pourriture grise, la « maladie du blanc » sévit lors des périodes de sécheresse. Retirez les feuilles touchées et aspergez vos plants de soufre.

Comment multiplier la violette ?

Il est conseillé de le faire au printemps en commençant par déterrer la touffe de violette que vous souhaitez diviser par le biais d’une fourche-bêche.

La division s’effectue à la main après avoir démêlé au préalable les racines, repiquez ensuite chaque touffe pour promouvoir l’apparition de nouvelles racines pour relancer directement la croissance de vos violettes.

Vous pouvez multiplier par semis en repiquant les jeunes plants en pépinière et en les remplaçant en pleine terre avec la motte.

Sa multiplication peut également se faire naturellement grâce aux fourmis qui vont répandre ses graines.


Laisser un commentaire