Boostez votre pouce vert avec ces conseils pratiques pour bouturer un rosier, parfaits pour tous les débutants !

By Jacqueline

Choisir le bon moment pour bouturer un rosier

Le moment idéal pour réaliser des boutures de rosiers se situe entre les mois d’automne et de printemps.

Les rosiers sont alors en période de repos végétatif, ce qui facilite grandement leur reprise. Évitez toutefois les périodes de gel ou de fortes chaleurs.

Préparation du matériel nécessaire

Pour réussir le bouturage de votre rosier, il vous faut quelques outils de jardinage, en voici la liste :

  • un sécateur propre et bien aiguisé
  • des pots ou godets remplis de terreau spécial bouturage
  • de l’eau pour arroser vos boutures
  • éventuellement, de l’hormone de bouturage (facultatif)

Choisir la bonne branche de rosier pour bouturer

La qualité de la branche choisie est d’une importance capitale pour réussir votre bouture de rosier.

Une branche saine et vigoureuse donnera naissance à une nouvelle plante résistante et florissante.

Il est essentiel de sélectionner une branche qui présente peu ou pas de signes de maladies ou de parasites, car ceux-ci pourraient se propager à la bouture et compromettre sa croissance.

Il est aussi recommandé de choisir une branche jeune et flexible, car elle aura plus de facilité à s’enraciner et à se développer. En prenant soin de sélectionner une branche de qualité, vous maximisez vos chances de réussite et de voir votre bouture de rosier s’épanouir dans votre jardin.

Pour résumer et bien faire votre choix :

  • optez pour une branche saine et vigoureuse, sans signe de maladie ou d’attaque d’insectes.
  • privilégiez les rameaux semi-aoûtés, c’est-à-dire ceux qui ne sont ni trop jeunes et tendres, ni trop vieux et lignifiés. Ils doivent avoir poussé durant l’année en cours.
  • veillez à ce que la branche comporte plusieurs yeux (bourgeons) bien formés, car c’est de ces yeux que partiront les futures tiges de votre bouture.

Comment prélever la bouture de rosier ?

Voici les étapes à suivre pour prélever la bouture de votre rosier, sans trop d’effort et sans risquer de mettre en danger votre future bouture :

  1. coupez la branche choisie à environ 10 cm sous un œil, avec votre sécateur propre et aiguisé.
  2. supprimez les feuilles situées sur la partie inférieure de la bouture (celle qui sera en contact avec le terreau).
  3. trempez éventuellement la base de la bouture dans de l’hormone de bouturage pour favoriser l’enracinement (étape facultative).

Mise en place de la bouture de rosier

Pour mettre en place votre bouture de rosier, je vous conseille de suivre ces 4 étapes. Prenez votre temps, au fur et à mesure vous prendrez le “coup de main” :

  1. faites un trou dans le terreau de vos pots ou godets avec un crayon ou un bâtonnet.
  2. placez délicatement la bouture dans le trou, en veillant à ce que les yeux soient orientés vers le haut.
  3. refermez doucement le trou avec le terreau, sans trop tasser pour éviter de blesser les yeux de la bouture.
  4. arrosez abondamment et régulièrement votre bouture durant les premières semaines, afin de maintenir une bonne humidité du substrat.

Les astuces pour réussir son bouturage de rosier

Placez vos boutures de rosiers à l’extérieur, à l’abri des courants d’air et du soleil direct. Un emplacement mi-ombragé est idéal.

Vous pouvez également créer une mini-serre en recouvrant le pot d’un sac plastique transparent, mais n’oubliez pas d’aérer régulièrement pour éviter la condensation excessive.

Patience et surveillance sont les maitres mots

Les boutures de rosiers peuvent mettre plusieurs semaines, voire plusieurs mois, à s’enraciner et à développer de nouvelles pousses. Soyez donc patient et surveillez régulièrement leur état de santé et leur besoin en eau.

N’hésitez pas à multiplier les essais

N’hésitez pas à réaliser plusieurs boutures à partir de différents rameaux ou plants de rosiers. Cela augmentera vos chances de succès et vous permettra d’observer les variations de croissance entre les différents plants.

Vous devriez être en mesure de bouturer un rosier avec succès, même en tant que débutant.

N’hésitez pas à expérimenter et ajuster votre technique en fonction des résultats obtenus et des spécificités de vos rosiers. Bon bouturage !

Laisser un commentaire